French (Fr)English (United Kingdom)
Bit Protein Project - Entretien avec Gkaster
Written by Stephane    Wednesday, 15 December 2010 00:00    Print E-mail

AI-Colo

Suite au post consacré au dernier projet signé Gkaster, j'ai eu l'agréable surprise de voir Pierre Magnol se manifester via un commentaire où il mettait à disposition les rushes ayant servi au projet. Une démarche peu banale qui imposait d'abord d'en savoir plus. Mais à projet original, déstinée originale. Dans la foulée de cet entretien, Pierre a donné son autorisation à Mattrunks d'utiliser ces mêmes rushes dans le cadre du contest 5.

L'occasion pour Kromotion de collaborer avec Mattrunks et de dire au passage tout le bien que je pense de cet excellent site. Pour info, les contests sont des concours qui proposent de plancher sur un brief très court et de soumettre sa réalisation au vote des internautes. A la clé, des prix fort utiles tels que des plugins Trapcode Particular et Camera Tracker. Pas mal, non ? Pour ce contest 5, le gagnant remportera le plug-in Magic Bullet Looks de Red Giant Software. Amoureux de la colorimétrie, vous savez ce qu'il vous reste à faire...
On aura l'occasion d'y revenir mais dans l'immédiat, il est temps de retrouver Pierre Magnol qui trépigne d'impatience.

- Peux-tu nous faire une présentation du projet Bit Protein Projet ?

C'est l'image obsédante d'une protéine collée sur une puce électronique qui me poursuit depuis 20 ans. A l'époque, j'ai croisé à Toulouse une étudiante Malgache qui travaillait sur l'IA et qui planchait sur un projet de greffe de protéine sur des puces. Cette image est restée... J'ai décidé de me lancer et Bit Protein Projet en est une vision. J'aimerais d'ailleurs encourager d'autres designers à plancher sur cette représentation.

- Quel était le but précis de ce projet ?


Bit Protein Project est donc né du désir de motiver d'autres personnes à plancher sur cette idée. Le but étant de sortir un peu de l'image de synthèse et de capter du réel. J'encourage les gens à regarder le film TETSUO the IRON MAN de Shinya Tsukamoto, surtout le générique d'intro. Ca donne le ton.

StepByStep_AICOLO

STEP 2 - STEP 3 - STEP 4 - STEP 5

- Quelles sont tes impressions concernant le Panasonic GH1 ?

Fabuleux et simple d'emploi. Je ne suis pas vraiment un pro de la prise de vue. Pourtant j'adore cadrer mais je ne souhaite pas gérer tous les problèmes inhérents à la vidéo: les blancs, l'aliasing, etc. Ces nouveaux APN apportent un confort et une qualité d'image proche du cinéma; c'est un régal. Le GH1 est abordable et avec une bague Novoflex, on peut fixer toutes les optiques du marché. Dans mon cas, ce sont des optiques Nikon.

- Comment as-tu abordé les prises de vues ?

C'est assez simple. J'ai armé mon objectif macro Nikon d'une lentille Raynox, histoire d'amplifier l'effet loupe. Puis, j'ai acheté tout un tas d'encres, dont le détail serait trop long à exposer ici. Le tout a été étalé et répandu sur des magnifiques cartes et autres disques durs - qui ont rendu l'âme, je vous rassure ! Je ne savais pas vraiment à l'avance ce que j'allais obtenir, c'est de l'expérimentation pure. J'ai tourné, monté et truqué le tout en deux jours.

AI Colo focus

- En visionnant simultanément AI-Basic et AI-Colo, l'importance du montage et de la post-production prend tout son sens. Peux-tu nous donner un aperçu de la méthode gkaster ?

Alors la méthode... c'est qu'il n'y pas de méthode ! Je me fais allumer à chaque fois que je dis ça car on me reproche de botter en touche. Je comprends cette réaction mais franchement je n'ai pas de méthode. J'agis toujours de façon très empirique. Il n'y presque rien de prémédité. Du moins dans mes travaux personnels. J'appuie sur des boutons, je vois ce que ça donne et si ça me plait, je garde. Je ne suis pas vraiment un technicien. Plutôt un touche à tout. Je ne fais pas de code par exemple. Maintenant, ce que je peux dire de concret, c'est qu'à la base je suis monteur et que j'attache beaucoup d'importance au rythme en général et ce que cela induit dans les ambiances. Je monte toujours mes projets en amont et en aval avec des basses def et des rushes intermédiaires. C'est très important pour moi surtout lorsque l'on appuie son travail sur le son. Qui plus est quand un sound designer doit passer par là. Il a besoin d'avoir une base suffisamment tôt pour commencer son œuvre.

- L'environnement aquatique - pour ne pas dire amniotique – dans lequel naissent tes visions les plus abstraites et technologiques est encore de la partie…


Certes... j'ai pas vraiment d'explication. Je ne me figure pas moi-même pourquoi j'ai cette habitude. Peut-être que je devrais me faire psychanalyser ? :) J'écoute beaucoup de musique, de transe ou des morceaux très mélodiques. J'ai du mal à me passer de musique quand je bosse. Ca doit sûrement venir de là, de ce qu'elle apporte. Par exemple, j'écoute beaucoup la B.O de Blade Runner. On ne se refait pas hein :) et on ne refait surtout pas ce mythe ! :)

- Pour quelle raison as-tu mis les rushes à disposition ?

Parce que :)... je sais pas. Une envie de partager pour une fois.

Bit Protein Project - AE screens

AE SCREEN  1 - AE SCREEN 2 - AE SCREEN 3 - AE SCREEN 4

- Que penses-tu de l'avènement du reflex vidéo ?

Comme je le dis plus haut, c'est l'image cinéma à portée de tous. Que dire de plus ? C'est la classe.

- Dans le post, je me posais la question "A quand la suite ?". Est-elle d'actualité ?

Alors oui, il y a une suite en préparation mais c'est pour un générique de film qui colle tout à fait au thème. Maintenant j'aimerais bien que certains s'emparent de mes rushes et crée leur propre version. Ou bien qu'ils tournent leurs propres rushes et fassent leur Bit Protein Project.

Un grand merci à Pierre Magnol pour sa disponibilité et sa patience. Et à Matt, pour cette fougue qui fait vrombir le motion en France. Pour mémoire, toutes les infos liées au contest 5 sont par là.


Add this to your website
 

Add comment


Security code
Refresh